Une mère tient pendant deux heures son bébé prématuré mort et le supplie de revenir à la vie

L’une des joies les plus marquantes de la vie d’un couple est la matérialisation de leur union amoureuse par la naissance d’un enfant attendu au gré de nombreuses émotions inhérentes à l’amour qui lui est d’ores et déjà destiné. Mais quand ce moment s’ébranle par le décès du bébé, l’intensité du moment se transforme aussitôt en une épreuve dévastatrice. Toutefois, l’incroyable récit relayé par nos confrères du journal The Telegraph nous ferait presque nous demander si le miracle est plus qu’un simple concept.

Malgré les nombreux efforts de réanimation, l’enfant de Kate Ogg, né prématurément, est déclaré mort quelques instants après sa naissance. Mais un événement inattendu a pu se produire alors que sa mère était résignée à lui dire au revoir.
L’aura d’une mère
Kate a accouché prématurément d’un bébé d’à peine 27 semaines et avait déjà conscience du danger qu’il encourait. C’est en tout cas ce qu’on a informé à la mère avant qu’on place son enfant inerte sur sa poitrine.


« Je voulais le rencontrer, le tenir et qu’il nous reconnaisse. S’il était en train de quitter le monde, nous voulions qu’il sache qui étaient ses parents et que nous l’aimions bien avant sa mort. » a déclaré la mère.

Un possible miracle
Mais par des mouvements soudains et spontanés, le petit corps du bébé a surpris Kate et David qui n’en croyaient pas leurs yeux. Alors qu’ils étaient amèrement prêts à le perdre et qu’ils tentaient de passer un moment éphémère avec lui, l’enfant a affiché ce qui leur semblait être des signes de vie. La surprise était d’autant plus forte quand ce dernier avait ouvert les yeux.

Ce moment a créé des déclarations non unanimes. Les uns croyaient que c’était simplement un réflexe ou un instinct et qu’il était bel et bien déclaré mort. Les autres pensaient plutôt à un miracle.
« Le soin kangourou »
Alors que convaincus que le bébé pouvait survivre, le couple a procédé à une technique d’incubation où le nourrisson est tenu peau à peau contre ses parents afin qu’il reçoive la chaleur nécessaire.

En effet, Kate a évoqué une technique nommée « le soin Kangourou ». Elle explique que quand le bébé sort du ventre de sa mère, il ne bénéficie plus de la chaleur, de l’odeur et du bruit de son rythme cardiaque. Ainsi, le remettre sur sa poitrine serait proche de la chaleur dont il bénéficiait dans son ventre.

Les mouvements de Jamie ont continué jusqu’à ce qu’il saisisse le doigt de sa mère ainsi que celui de son père. Ensuite, quand Kate a mis une petite dose de lait maternel sur son doigt, le petit l’a accueilli avec précipitation.

« Nous pensions qu’il devenait plus fort et qu’il n’était pas mort » a confié Kate en dépit du manque d’encouragement de la part de son médecin ainsi que du reste de l’équipe médicale.
L’inattendu a eu lieu
« Nous n’arrêtions pas de dire que notre enfant faisait des choses que les bébés morts ne faisaient pas et qu’il fallait qu’ils viennent voir ça » déclare la maman.

Ayant remarqué que le médecin ne revenait pas, le père a décidé de détourner la demande : « Allez lui dire que nous avons accepté la mort du bébé et que nous voulions simplement des explications à cela ».

Le docteur est revenu, a pris son stéthoscope et examiné la poitrine de Jamie tout en secouant sa tête d’incompréhension. Pris de confusion, il s’est exclamé : « Je ne le crois pas, je ne le crois pas ! ».

Lisa Eiland, docteur de l’hôpital, a déclaré qu’il pourrait désormais bien avoir une corrélation entre ce qui semble être un miracle et des éléments à base scientifique qui justifient le phénomène.

« Ce qui est important, c’est la chaleur que la mère a fournie et la stimulation que le bébé a pu recevoir en entendant le rythme cardiaque de la mère. Ce sont donc toutes ces choses qui ont pu aider le bébé à suivre le chemin de la vie plutôt que le chemin de la mort » explique Lisa Eiland.

Perdre un bébé et le chemin vers l’acceptation
Le site Maman pour la vie, a collecté des suggestions de parents ayant déjà expérimenté la perte de leur progéniture. Ces suggestions pourraient bien aider le parent endeuillé à consolider son chemin vers l’acceptation :

– Nommer le bébé
– Se permettre de passer un moment de tendresse avec lui car cela permettra de faciliter l’étape du deuil et à mieux assimiler sa perte.
– Prendre des clichés personnels du bébé en guise de souvenirs à chérir plus tard quand la douleur s’allégera.
– Ne pas hésiter à poser des questions au médecin pour que vous ayez les éléments de réponse dont vous avez besoin et voir si une autopsie s’avère nécessaire.
– Planifier une cérémonie commémorative si l’envie s’en ressent.
– Veiller à ne pas refouler ses émotions et se permettre de se confier à une personne compatissante.
– Accepter la survenue de « rechutes » pour assimiler la peine liée à la perte. En effectuant cela, la paix ne sera que plus facile à atteindre.