Dordogne : il frappe sa femme enceinte parce qu’il ne veut pas d’enfant

Soupçonné d’avoir donné plusieurs coups dans le ventre de sa compagne parce qu’elle venait de lui annoncer qu’elle était enceinte, un quinquagénaire a été placé sous contrôle judiciaire.

Le samedi 18 avril, un homme de 50 ans soupçonné d’avoir exercé des violences sur sa compagne a été placé sous contrôle judiciaire.

D’après le parquet de Bergerac, il aurait frappé sa conjointe à plusieurs reprises au niveau du ventre parce que celle-ci venait de lui annoncer qu’elle était enceinte. Le quinquagénaire n’aurait pas voulu de l’enfant à naître.

Âgée d’une trentaine d’années, la victime a fini par se réfugier chez des voisins. Elle s’est vu délivrer trois jours d’interruption totale de travail (ITT). Le parquet de Bergerac a précisé qu’elle n’avait « pas perdu son enfant ».

Le suspect a désormais interdiction d’entrer en contact avec sa compagne. Il devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Bergerac le 13 octobre prochain.