« Adieu petit ange » Un petit garçon de 6 ans laisse un message émouvant à ses parents avant de moµrir

Perdre un enfant est certainement l’épreuve la plus difficile et la plus atroce que les parents puissent affronter. La mort d’un proche bouleverse l’existence, et lorsqu’il s’agit du petit être que l’on a tant désiré, de cet enfant chéri et protégé, la douleur des parents endeuillés est déchirante. Dans un message percutant publié sur les réseaux sociaux, une mère livre un témoignage sur son vécu avec la maladie de son fils de 6 ans. Décédé, il a laissé derrière lui une lettre posthume largement relayée dans les médias dontABC News.

La mère, Amber Shoemake, a annoncé sur Facebook le décès de son enfant, Leland, un petit garçon de 6 ans, autrefois atteint d’une infection qui lui a valu la vie. Elle déclare : “Aujourd’hui, notre petit Leland a rejoint les cieux. Il s’est battu tellement fort, mais finalement, la maladie était trop forte pour son corps.”, avant d’ajouter que tous les membres de la famille, restés longtemps à son chevet, ne pouvaient contenir leur douleur.


Un destin tragique
Originaire d’Atlanta, ce couple d’américains, Tim et Amber Shoemake, donnaient tout l’amour nécessaire à leur fils Leland malgré la fatalité de son destin dû à une maladie incurable selon ABCNews. Il s’agit d’une encéphalite, qui est une infection rare du cerveau et causée par une bactérie portant le nom d’amoeba Blamuthia mandrillaris.
Admis à l’hôpital d’Atlanta à Egleston, l’enfant aimait beaucoup jouer dans le jardin en particulier avec la terre, se souvient la mère : « La chose qu’il aimait le plus était de jouer dans la terre. Je n’avais jamais imaginé que ce serait ce qui me l’enlèverait.”.

Pendant un mois, l’enfant de 6 ans recevait les soins nécessaires et toute la famille faisait des prières pour que sa santé s’améliore. D’ailleurs, la page Facebook de Leland se faisait toujours alimenter afin d’informer les proches sur l’évolution de son cas. La maladie a fini par remporter la bataille qui a duré un mois, laissant des séquelles douloureuses chez les parents et le petit frère de Leland. Ce destin tragique n’était pas l’ultime surprise pour le couple de parents qui découvrent dans leur malheur, une lettre posthume du petit garçon.

La lettre de Leland
Le décès de leur fils a obligé ses parents à quitter son chevet et à rentrer chez eux. Ce qu’ils ont découvert sur la table à manger était inattendu. Il s’agit d’une lettre qui leur est adressée, écrite au crayon rouge et signée Leland. Dans son message plein d’amour, il y avait rédigé : « Je suis toujours avec vous, Merci papa et maman, Je vous aime, Au revoir ». Dessinant un cœur, il y a également inscrit « mamLa mère a honoré cet acte sur sa page Facebook en témoignant de son admiration : « Je ne sais vraiment pas quand il l’a écrite mais cela montre bien que c’était un enfant spécial ».an papa amour ». Cela a été le dernier message de Leland avant de mourir, une belle façon de faire ses adieux.
La perte d’un enfant transforme le parent
Dans un interview pour la magazine Psychologies, le psychiatre Christophe Fauré, parle d’une une expérience qui change la vie d’un parent, et s’en remettre nécessite un soutien et un accompagnement sans failles, mais également de donner une place “intérieure” à l’enfant décédé. Néanmoins, les étapes pour se reconstruire peuvent être douloureuses car il s’agit d’apprendre à être parent d’un enfant disparu : « Au début, les parents ont besoin de maintenir un lien extérieur, de regarder des photos des heures durant ; de serrer dans leurs bras son doudou, son pull préféré ; de retourner là il a vécu : son école, ses lieux de vacances. Au fil des mois, des années, un lien plus intérieur va se construire », avance le psychiatre. Et d’ajouter que « c’est un long parcours, extrêmement douloureux ».