11 antibiotiques naturels qui peuvent lutter contre les bactéries pathogènes dans le corps
Bien avant que les antibiotiques existent, les richesses qui nous entourent étaient notre source principale de vitamines et de remèdes naturels. Les gens savaient faire bon usage des moyens mis à leur disposition et puisaient leurs médicaments dans des sources intarissables de bienfaits pour la santé. En effet, la Terre regorge d’antibiotiques naturels dont vous n’avez pas idée !

De plus en plus, nous sommes témoins de campagnes médiatiques qui déconseillent l’utilisation irréfléchie d’antibiotiques. En effet, le fameux slogan lancé en 2002, « les antibiotiques, c’est pas automatique », est bien ancré dans les mémoires. Pourtant, les objectifs de cette campagne n’ont pas fait long feu, bien au contraire.

« Les antibiotiques, c’est pas automatique »
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, cette campagne lancée en accord avec l’Assurance Maladie et le gouvernement Français avait pour but de réduire les prescriptions de 25% sur une durée de 5 ans. Cependant, l’OMS déclare que la France serait toujours l’un des plus gros pays consommateurs d’antibiotiques en Europe.

Le but de cette campagne médiatique était de sensibiliser les gens pour que ces derniers ne se jettent pas sur les antibiotiques au premier souci de santé. Comme cette organisation l’explique, une consommation trop accrue pourrait mener au développement d’une résistance aux antimicrobiens, qui engendreraient des risques graves allant des infections bénignes aux pneumonies mortelles.

« Les antibiotiques, ils sont précieux, utilisons-les mieux »
Seize ans plus tard, voici le nouveau slogan annoncé par le gouvernement.
Cette nouvelle campagne est lancée en novembre 2018 durant la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. En effet, la France tient absolument à sensibiliser sa population sur les risques associés à une surconsommation d’antibiotiques.

Selon l’un des derniers rapports publiés en novembre 2018 par l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les chiffres concernant l’abus d’antibiotiques seraient alarmants :

« Les infections à « superbactéries » pourraient tuer quelque 2.4 millions de personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie au cours des 30 prochaines années si l’on ne redouble pas d’efforts pour enrayer l’antibiorésistance »